Retour à la page d'accueil du site
Menu
Vocalisation du contenu
Test mensuel des sirènes de sécurité civile

Test mensuel des sirènes de sécurité civile

Depuis janvier 2015, les sirènes d'alerte à la population sont testées tous les 1er mercredis de chaque mois.
Publié le dimanche 01 janvier 2017

Des tests mensuels

Depuis janvier 2015, des tests mensuels des sirènes d'alerte à la population sont effectués. Les tests ont lieu tous les premiers mercredis de chaque mois à 12h.

Pour mémoire, le signal d'essai des sirènes ne dure qu'1 minute et 41 secondes et un son continu de 30 secondes annonçant la fin de l'essai.

En cas de risques importants, les autorités peuvent être amenées à déclencher le signal national d'alerte pour avertir la population exposée aux conséquences d'un évènement grave. Il se compose d'un son modulé, montant et descendant, de trois séquences d'1 minute et 41 secondes, séparées par un silence de 5 secondes.

Pour connaître les risques près de chez vous, renseignez-vous auprès de la mairie, de la préfecture ou sur macommune.prim.net

En cas d'alerte, quand ce n'est pas un test : les bons réflexes

En cas d'alerte, le signal national est un son montant et descendant de 3 cycles d'1 minute et 41 secondes séparé par un silence de 5 secondes. La fin de l'alerte est signalée par un son continu de 30 secondes.

  • 1- Mettez-vous en sécurité : rejoignez sans délai un bâtiment ou évacuez la zone de danger
  • 2- Tenez-vous informés : respectez les consignes diffusées sur France Bleu, France Info, autres radios locales ou France Télévisions
  • 3- Restez en sécurité : n'allez pas chercher vos enfants à l'école, ils y sont protégés par leurs enseignants
  • 4- Ne téléphonez qu'en cas d'urgence vitale pour ne pas saturer le réseau

L'alerte des populations en France

En France, 3 900 sirènes constituent le Réseau National d'Alerte (RNA). Il est surtout prévu pour alerter d'une attaque aérienne. L'État s'est fixé comme objectif de moderniser le système en dotant les communes d'un réseau d'alerte performant et résistant adapté aux situations de danger auxquels elles sont le plus exposées (ex : inondations).

Les services de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) ont donc conçu un nouveau dispositif, le système d'alerte et d'information des population (SAIP). Il repose sur une logique de bassins de risques sur lesquels seront positionnés les moyens d'alerte les plus efficaces, dont les sirènes d'alerte en fonction des circonstances locales (urbanisme, bruit ambiant, sociologie de la population).

Après étude et recensement des moyens d'alerte dans tous les départements, l'État a établit un principe de cotation national des zones d'alerte élaboré par la DGSCGC. La cotation prend en compte la population, sa densité ainsi que l'intensité et la prévisibilité du ou des risques. 640 zones d'alerte de priorité 1 ont été identifiées sur un total de 1 744 zones pour l'ensemble du territoire.

Les sirènes sont implantées dans les zones d'alerte de priorité 1 et sont raccordées au Système d'Alerte et d'Information des Populations (SAIP).


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes