Retour à la page d'accueil du site
Menu
Vocalisation du contenu

Les croix et les calvaires

De nombreux croix et calvaires jalonnent la commune...

Les croix et calvaires sont construits aux carrefours des chemins. Saint Julien compte une trentaine de ces édifices, qui ont été préservés au fil des générations. Zoom sur certains d'entre eux...

Le calvaire de Charère

Une croix élevée dans un enclos, route Clémence Lefeuvre, orne l'entrée du village de Charère.

Dans ce jardin fleuri par les habitants, il faut gravir quelques marches pour accéder à un reposoir orné d'une niche en ogive qui abrite une vierge à l'enfant de facture ancienne.

En octobre 1907 une réunion de prière a lieu au calvaire qui a remplacé celui érigé par le Père de Montfort. Cela ferait remonter son origine début 18e siècle, car cet abbé prêcha dans les environs vers 1700. Le prêtre Louis Marie Grignon de Montfort, fondateur de la congrégation des Filles de la Sagesse, naquit en 1673 et fut un ardent prédicateur dans l'Ouest de la France.

Le calvaire de Charère possède aujourd'hui une croix en béton armé, coulée en 1947 par les habitants du quartier.

La croix du Pré-Jahan

Edifié après 1945, ce calvaire est le monument le plus récent de la commune.

On le doit à la famille Mécheneau qui l'éleva en reconnaissance de ne pas avoir eu de victime ni de prisonnier à déplorer durant la dernière guerre.

La vierge de la Crétinière

Cet édifice, situé rue du Vignoble, date du milieu du XIXè siècle.

La niche de la statue, flanquée de deux colonnes classiques, est surmontée d'un fronton pourvu d'une croix.

Un poème est gravé en contrebas : "Si l'amour de Marie/En ton cœur est gravé/En passant ne t'oublie/De lui dire un ave". Ce monument maçonné en tuffeau fut longtemps l'occasion de rassemblements aux fêtes du mois de Marie ou du Rosaire.

Le calvaire de la Sablère

Il a été bâti en 1830-1840 par Simoneau, habitant du village, en remerciement du tirage au sort d'un bon numéro l'exemptant de service militaire. Jadis, le 3è jour des Rogations*, c'était un lieu d'arrêt et de prières sur la route de la Chapelle Saint-Barthélémy. Lors du pèlerinage à la chapelle, on y dressait des mâts garnis d'oriflammes et reliés de guirlandes.

*Rogations : Processions à travers la campagne pour attirer la bénédiction divine sur les récoltes et les animaux.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes